Plan Vigipirate

 
Plan Vigipirate

Face à la menace terroriste, l’État agit en anticipation et en réaction afin d’assurer un niveau de sécurité maximal à l’ensemble de la population dans le respect des libertés publiques.

1.Le phénomène du terrorisme

D’après l’article 421-1 du Code pénal, « constituent des actes de terrorisme, lorsqu’elles sont intentionnellement en relation avec une entreprise individuelle ou collective ayant pour but de troubler gravement l'ordre public par l’intimidation ou la terreur […] ». Il prend des formes variées (fusillade, otage, cyberattaque, dissémination de contaminants, voiture bélier, colis piégé, etc.).

Récemment, la France a vécu plusieurs vagues d’attentats :

  • 7, 8, 9 janvier 2015 : Attentat envers la rédaction de Charlie Hebdo, des policiers et des clients d’une supérette cacher Hyper Cacher, 17 morts.
  • 13 novembre 2015 : Attaques coordonnées à proximité du stade de France, dans les Xe et XIe arrondissements, ainsi qu’au Bataclan, 130 morts.
  • 14 juillet 2016 : Attentat avec un poids lourd sur la Promenade des Anglais à Nice par un sympathisant de l’État Islamique, 86 morts.

2.Faire face à la menace terroriste : le plan VIGIPIRATE

Il est rédigé au niveau national et se décline en trois niveaux activés en fonction de l’évolution de la menace et des vulnérabilités :

  • Période spécifique de l’année (fêtes, rentrée scolaire, etc.).
  • Après un attentat sur le territoire national ou à l’étranger.
  • En cas d’évènements particuliers (procès liés au terrorisme, commémorations, etc.).

Il associe l’ensemble des acteurs nationaux (État, collectivités territoriales, opérateurs publics et privés et citoyens) à une démarche de vigilance, de prévention et de protection. Il comprend 328 mesures dont certaines permanentes et d’autres additionnelles.

vigipirate

Les autres plans

Le plan VIGIPIRATE est prolongé dans certains domaines (transports collectifs, risques nucléaires, bactériologiques, etc.) par des plans d’intervention spécifiques qui mettent en œuvre des moyens spécialisés : plans NRBC, PIRATAIR-INTRUSAIR, PIRANET, METROPIRAT, etc. Ils sont, si nécessaire, déclinés à l’échelle départementale par le Préfet en lien avec les opérateurs concernés.

S’informer :

 

A lire dans cette rubrique