Départs en vacances: des conseils pour une route en sécurité et un trajet apaisé

 
 

 - Préparer son départ

C’est mettre à profit les quelques jours qui précédent le grand départ pour vous organiser ;

- Préparer son véhicule

- charger les bagages

- Préparer son itinéraire

Pour enfin partir en forme

Préparer son véhicule

• Vérifiez les freins, la direction, les phares et les feux, la batterie et les balais d’essuie-glace.

• Contrôlez l’état, l’usure et la pression des pneus, y compris celle de la roue de secours.

• Nettoyez les feux et les phares.

• Complétez les niveaux : huile, liquides de frein et de refroidissement, lave-glace…

• Assurez-vous d’avoir à bord : un éthylotest, un triangle de pré-signalisation, un gilet de

sécurité. Veillez également à avoir le matériel nécessaire au changement de roue, une trousse

à pharmacie, et une lampe de poche.

• En été, pensez au pare-soleil et aux lunettes de soleil. Emportez des boissons rafraîchissantes

non alcoolisées.

• En hiver, prévoyez des couvertures, des vêtements chauds et confortables, de l’eau et de la

nourriture, en cas de blocage de la circulation. N’oubliez pas une bombe antigivre, une

raclette, des gants et les équipements spéciaux (chaînes, pneus neige, etc.)

2022-07-05 16_35_46-Window

Charger les bagages

Tout savoir pour optimiser de précieux centimètres carrés sans avoir à choisir entre l’essentiel et

l’accessoire.

Le coffre

1. Placez les bagages les plus grands et les plus lourds au fond du coffre.

2. Casez ensuite les autres bagages par ordre décroissant.

3. Placez par dessus, les objets dont vous pourriez avoir besoin pendant le voyage.

Sur la plage arrière, ne mettez que des vêtements ou des choses très légères. En cas de freinage

brusque, des objets lourds peuvent devenir de dangereux projectiles.

Si vous voyagez avec de jeunes enfants, veillez à ce que les « indispensables » (couches, petits

pots…) soient facilement accessibles.

La galerie de toit

Si vous utilisez des barres de toit, un coffre de toit, un porte-vélos ou une remorque, respectez

scrupuleusement les indications du constructeur et conformez-vous aux règles en vigueur en matière

de chargement (dépassement de la longueur du véhicule, signalisation, etc.).

Préparer son itinéraire

Plusieurs sites vous permettent de choisir et préparer votre itinéraire: météo, trafic, aires de repos,

stations services, coût du trajet... Revue de détail.

• Préparez votre itinéraire en privilégiant les autoroutes ou les routes à chaussées séparées.

• Informez-vous sur les conditions de circulation et les prévisions météorologiques sur

l’ensemble du trajet.

La liste des sites pour vous accompagner :

La météo : Météo-France

Les conditions de circulation : Bison Futé

Choisir et calculer son itinéraire : Via Michelin, mappy

Les principales autoroutes : Vinci ; Sanef et APRR

Partir en forme

• Prenez la route reposé. Choisissez de partir le matin, plutôt que dans la soirée ou dans la nuit

mais surtout pas après une journée de travail.

• Ne prenez pas d’alcool, de médicaments incompatibles avec la conduite. Evitez les repas

copieux qui entrainent la somnolence. Bannissez le stress, l’énervement et tout ce qui peut

contribuer à vous faire perdre de votre vigilance.

• Ne vous fixez pas d’horaire d’arrivée.

• Prévoyez des occupations pour les enfants (livres, CD, jeux, etc.).

Prévenez les risques de fatigue et de somnolence

2022-07-05 16_37_36-Window

2 - Sur la route

Même si vous avez déjà l’esprit ailleurs, n’oubliez jamais : sur la route, restez prudent.

• Ne surchauffez pas l’habitacle et aérez-le régulièrement.

• En été, évitez les longs trajets en pleine canicule et, si votre véhicule est climatisé, conservez

une différence modérée entre la température extérieure et intérieure (4 à 5 °C maximum).

Buvez beaucoup d’eau fraîche, mais non glacée, avant et pendant le trajet.

• Même si vous vous sentez en forme, arrêtez-vous au moins un quart d’heure toutes les deux

heures, et relaxez-vous avec des étirements, ou une petite marche.

• Si vous avez écourté votre sommeil ou pris la route de nuit, augmentez la fréquence des

pauses et faites une courte sieste pendant les arrêts.

• Dès les premiers symptômes de somnolence – bâillements, paupières lourdes – arrêtez-vous

et dormez au moins vingt minutes.

Respectez les règles sur la route

N'oubliez pas les règles essentielles sur la route :

• attacher sa ceinture de sécurité ;

• laisser les passager répondre au téléphone ;

• respecter les vitesses maximales autorisées ;

• faire des pauses toutes les deux heures ;

• ne pas consommer d'alcool ou de médicament ;

• passer le volant en cas de fatigue ;

• respecter les distances de sécurité, etc.

Véhicule en panne : conseils pratiques

Si votre véhicule est en panne sur la voie, vous devez respecter certaines règles pour votre sécurité,

celle de vos passagers et de tous les autres usagers de la route. Vous devez toujours avoir à l’esprit

trois actions en cas de panne : protéger, alerter, secourir.

Que faire en cas de panne ?

Allumez vos feux de détresse et garez-vous. Dans la mesure du possible essayez de vous mettre en

stationnement régulier et placez vos passagers à l’abri.

Si vous êtes sur l’autoroute

Garez-vous sur la bande d’arrêt d’urgence. Placez vos passagers à l’abri, derrière la barrière de

sécurité, et prévenez les secours en utilisant les téléphones d’urgence mis à votre disposition tous les

2 kilomètres.

Sur l’autoroute, vous n’avez pas le choix du dépanneur et devez recourir à un dépanneur agréé qui

vous sera envoyé par le service de sécurité relié à la borne d’appel d’urgence. Il procédera à la

réparation sur la bande d’arrêt d’urgence s’il peut la faire en moins de 30 minutes et que la visibilité

est bonne ou vous remorquera jusqu’à l’aire de repos la plus proche ou dans le garage de votre

choix. En l'attendant, mettez-vous, vous aussi, à l’abri derrière la barrière de sécurité.

Attention : Si vous tombez en panne sur la voie la plus à gauche de l’autoroute, ne tentez pas de

traverser ou de bouger votre voiture ! Vos passagers et vous devez sortir par les portes de gauche et

appeler les secours. La télésurveillance va permettre de vous localiser très vite. Ne tentez surtout pas

de traverser et attendez les secours.

En revanche :

Si un véhicule est sur le bas coté, ne pas hésiter à respecter le corridor de sécurité, en anticipant au

plus loin.

Publiée au Journal officiel du 18 septembre 2018 (décret 2018-795 du 17 septembre 2018), la

législation relative au corridor de sécurité est désormais en place. Le corridor de sécurité consiste en

une barrière virtuelle que tout conducteur doit respecter dès l’approche de personnels intervenant

sur le bord d’une route, voie rapide ou autoroute.

Les conducteurs doivent changer de voie de façon à laisser une voie libre entre les intervenants et

leurs véhicules ou se décaler le plus possible à gauche de leur voie et ralentir de façon significative

notamment hors voies rapides et autoroutes. Ce dispositif législatif doit permettre de lutter contre

les nombreux accidents dont sont victimes les dépanneurs ou patrouilleurs intervenants sur voie

rapide. (amende de 135€)

2022-07-05 16_40_50-Window