Le volontariat territorial en administration

Le volontariat territorial en administration

 
 
Le volontariat territorial en administration

Créé en 2021, le Volontariat territorial en administration (VTA) s’adresse aux collectivités territoriales des territoires ruraux, qu’il s’agisse des établissements publics de coopération intercommunale ou des communes. Les pays et PETR peuvent également embaucher des VTA, notamment s’ils participent à l’élaboration des contrats de relance et de transition écologique (CRTE).

Dans le cadre de la mise en œuvre des mesures de l’Agenda rural, Joël Giraud, Secrétaire d’État chargé de la ruralité, a lancé un dispositif porté par l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT) à destination des territoires ruraux : le volontaire territorial en administration (VTA). Ce dernier vise à renforcer l’ingénierie dans les territoires ruraux et à permettre à de jeunes diplômés âgés de 18 à 30 ans, d’un niveau Bac+2 minimum, d’effectuer une mission au service du développement des territoires ruraux.

Sont visées par le dispositif les collectivités locales rurales (sur la base de la nouvelle définition établie par l’INSEE et basée sur les grilles de densité, c’est-à-dire les territoires peu denses ou très peu denses). Les syndicats mixtes dont le siège social est situé dans un département rural ou dans un EPCI rural sont également éligibles si les missions proposées s’adressent exclusivement à des territoires ruraux. Les postes pourront également être portés par des communes de moins de 20 000 habitants de densité intermédiaire situées dans des départements ou des EPCI ruraux.

Le contrat du VTA prend la forme d’un contrat de projet de 12 à 18 mois pour remplir une mission qui doit porter sur un apport en ingénierie pour la collectivité locale, comme la réalisation d’un plan stratégique d’investissement pluriannuel, la consolidation d’un projet de territoire (notamment dans le cadre de la mise en œuvre des CRTE), le soutien au déploiement des programmes de l’ANCT (Petites villes de demain, inclusion numérique, Agenda rural), la préparation des dossiers de subvention des différents financeurs, l’appui des équipes et des élus dans le montage de projets, etc.

Au-delà de ces quelques exemples, toute forme d’appui en ingénierie à des territoires ruraux est éligible au dispositif.

Une enveloppe nationale de 200 Volontaires a été fixée pour 2021.

Les offres de poste proposées par les collectivités territoriales seront déposées par l’ANCT sur une plateforme accessible à l’adresse https://vta.anct.gouv.fr/

Les offres seront alors visibles par les candidats qui pourront postuler auprès de la collectivité territoriale via cette plateforme.

LES MISSIONS CONFIÉES
Les missions confiées aux jeunes volontaires pourront notamment consister :
• à la réalisation d’un plan stratégique d’investissement pluriannuel ;
• à la réalisation d’un projet de territoire, notamment dans le cadre de l’élaboration des CRTE (contrats de relance et de transition écologique) ;
• au soutien au déploiement des programmes de l’Agence nationale de la cohésion des territoires ;
• à la préparation des dossiers de subvention des différents financeurs (État, Union européenne, collectivités territoriales, etc.) et à appuyer les équipes et les élus dans le montage des projets ;
• à la réalisation d’une veille juridique et financière, notamment pour identifier les financements accessibles.

Plaquette de présentation du VTA :

> 210401 ANCT_Volontariat territorial d'administration-2 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,13 Mb