Suites des intempéries dans l’Indre

 
 
Dans l’Indre, de nombreux toits endommagés sont recouverts en partie de bâches : l'orage de grêle qui a balayé le département dans la nuit du 22 au 23 mai a nécessité une mise hors d’eau à titre conservatoire.

La mise hors d’eau est nécessaire pour protéger son habitation en urgence : ensuite, suivant l’état de la toiture, les réparations pourront être programmées et réalisées en prenant soin de bien choisir son professionnel.

Exigez du prestataire qu’il vous précise les risques inhérents à votre chantier (toiture en matériaux friables, difficultés d’accès à la partie endommagée…) et questionnez-le sur les moyens de protection et d’accès prévus.

Intégrez des critères de sécurité dans vos demandes de devis et veillez au respect de la prévention lors du déroulement du chantier.

Choisir une entreprise qui utilise des moyens de protection conformes et adaptés, c'est prévenir un accident du travail, la désorganisation, voire l'arrêt du chantier par l’inspection du travail.

Des contrôles vont être réalisés en nombre par les agents de l’inspection du travail ; le risque de chute de hauteur est en effet un enjeu de sécurité majeur au regard de la vie des personnes et de la performance des entreprises.

« Travaux en hauteur, pas droit à l’erreur » !

NB : des travaux seront également réalisés dans les parcs et jardins pour l’enlèvement d’arbres tombés au sol. Une vigilance particulière des entreprises est attendue quant aux risques d’écrasement, de chutes ou encore de coupure.