Détection d’un foyer d’Influenza aviaire hautement pathogène (grippe aviaire) dans un élevage commercial de dindes à ROUVRES LES BOIS

 
 
Détection d’un foyer d’Influenza aviaire hautement pathogène (grippe aviaire)

L'influenza aviaire hautement pathogène, maladie épizootique qui affecte les oiseaux de la faune sauvage et les volailles, est présente dans l'Indre comme dans de nombreux autres départements.
Elle vient d'affecter un important élevage commercial de 26 300 dindes, pour la première fois dans le département depuis 2017.

Le préfet de l’Indre a ordonné la mise en place des mesures de prévention et de lutte nécessaires pour éviter la propagation du virus. Le foyer est désormais sous contrôle: après un dépeuplement, l'exploitation concernée doit faire l'objet de plusieurs séquences de nettoyage, désinfection et d'un vide-sanitaire.
Il s'agit de la troisième contamination d'un élevage de l'Indre en 2022, à la suite d'un premier foyer en début d'année dans une basse-cour et un second dans une collection ornithologique.
Afin d'éviter toute nouvelle contamination, des mesures réglementaires graduelles ont été prises autour du site concerné, avec la mise en place de trois périmètres dénommés zone de protection (ZP), zone de surveillance (ZS) et zone réglementée supplémentaire (ZRS), situés
respectivement à 3, 10 et 20 kilomètres du site contaminé. La surveillance est renforcée dans ces zones par la réalisation d'autocontrôles qui sont rendus obligatoires par arrêté préfectoral.
Seront ainsi soumis à des mesures de biosécurité renforcée tous les élevages, commerciaux ou non commerciaux, dans un ensemble d’une soixantaine de communes ( liste en annexe ).
En particulier, les mouvements de volailles et autres oiseaux captifs sont interdits, sauf dérogations accordées par la Direction départementale de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (DDETSPP).La chasse est concernée en raison de l'interdiction de lâcher du gibier à plumes et de chasser le gibier d’eau dans les deux
premières zones (ZP et ZS).
Les chasseurs sont invités à réaliser des désinfections des véhicules et équipements.

Pour tous les acteurs de la filière, il s’agit de rester vigilants et de veiller à l’application la plus stricte des mesures de biosécurité pour empêcher le virus d’entrer dans les élevages et éviter sa diffusion entre élevages. Les mêmes recommandations s’adressent aux particuliers
détenteurs d’oiseaux de basse-cour et d’ornement.
https://agriculture.gouv.fr/influenza-aviaire-les-mesures-de-biosecurite-pour-les-operateursprofessionnels-et-les-particuliers
Le respect de toutes ces mesures fera l’objet de contrôles renforcés par des agents de la DDETSPP de l’Indre durant les semaines à venir.
Il est rappelé que les éleveurs doivent se déclarer en mairie et mettre à l’abri leurs volailles (filets ou bâtiment) pour éviter tout contact avec la faune sauvage.
La lutte contre cette maladie n'est efficace que par l'action collective et solidaire, au regard des enjeux pour la filière avicole et les exploitants agricoles.
Tout renseignement peut être obtenu auprès de la Direction départementale de l'emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (DDETSPP) de l'Indre :
ddetspp@indre.gouv.fr
La consommation de viande, de foie gras et d'œufs – et plus généralement de tout produit alimentaire à base de volaille – ne présente aucun risque pour l’Homme.

Liste des communes en annexes ci-dessous :

annexe 1
annexe 2
annexe 3
annexe 4
annexe 5

Retrouvez le communiqué de presse :

> 221105- CP Grippe aviaire - foyer Indre - - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,10 Mb