2015

Cas de fièvre catarrhale ovine dans l’Allier : les conséquences dans l’Indre

 
 
Un cas de fièvre catarrhale ovine (FCO) a été confirmé sur un ovin de l’Allier le vendredi 11 septembre 2015.

La FCO est une maladie virale transmise par un moucheron piqueur touchant bovins, ovins, caprins et certains ruminants sauvages.

Elle n’affecte pas l’homme et n’a strictement aucune incidence sur les denrées (viande, lait,…) mais a une importance économique pour l’élevage de ruminants.

La réglementation en vigueur impose pour limiter la propagation de la maladie :

-  de placer l’élevage atteint sous surveillance renforcée (les mouvements d’animaux ont été bloqués),

-  de définir deux zones réglementées : une zone de protection autour de l’élevage (100 km de rayon) et une zone de surveillance (50 km supplémentaire autour de la zone de protection).

L’Indre est concerné par ces deux zones : 62 communes en zone de protection et 161 communes en zone de surveillance (cf. cartographie jointe). 17 communes restent en zone indemne.

A ce stade, la sortie des animaux des zones réglementées ne peut se faire qu’à destination directe de l’abattoir pour abattage immédiat sous réserve de désinsectisation des moyens de transport.

Les mouvements à l’intérieur d’une même zone sont possibles.

Ces mesures seront révisées en fonction de l’évolution de la situation et des échanges menés au niveau national.

La mobilisation des services de l’État est totale aux côtés des professionnels pour limiter les conséquences de la maladie.

> cartographie - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,32 Mb

 
 

Documents listés dans l’article :