Brèves

Chasse au sanglier en tirs de nuits pour réduire les dégâts aux productions agricoles

 
 

Afin de réguler le plus activement possible ces populations et de réduire les dégâts agricoles, il est possible de chasser le sanglier sur les parcelles agricoles à partir d’un poste fixe à l’affût pour la période du 1er avril au 31 mai.

Cette mesure dérogatoire exceptionnelle s’adresse en priorité aux territoires classés sensibles à la suite du Schéma Départemental de Gestion Cynégétique dont la liste est rappelée en fin de communiqué. D’autres territoires peuvent cependant en faire la demande, en argumentant sur la nécessité de mettre en place une telle mesure.

Une décision administrative sera délivrée par les services de l’État pour autoriser et encadrer la démarche en termes de déclaration et de sécurité.

Seuls les agriculteurs peuvent faire une telle demande. Le document de demande est à retirer auprès de la mairie ou sur le site de la préfecture. Les demandeurs devront fournir les éléments suivants :

- le nom et le numéro de permis du tireur (1 seul tireur)

- le nom de l’éclaireur (1 seul)

- le plan de situation des postes fixes numérotés, à partir des îlots PACPolitique agricole commune

Un arrêté de tirs de nuit portant mention de ces informations sera attribué pour la période.

Il y a obligation à rester sur poste fixe, à appliquer les consignes de sécurité afférente à une situation de chasse, à respecter les horaires (début des tirs de nuit à 5h, fin des tirs de nuit à minuit), et de communiquer les opérations auprès du lieutenant de louveterie référent de la zone, à l’ONCFSOffice national de la chasse et de la faune sauvage, au maire et à la brigade locale de gendarmerie.

L’ensemble des exploitants agricoles et des chasseurs participant à cette action sont appelés à respecter l’ensemble des consignes de sécurité dévolues à des tirs de nuit et ainsi que les consignes de déclaration mentionnées dans l’arrêté pour garantir la sécurité de tous sur le territoire.

Pour information :

Zone Territoires concernés en priorité
1 MEZIERES EN BRENNE (1ère partie de la commune) – SAINTE GEMME – SAULNAY - VENDOEUVRES
2 BELABRE – CHALAIS – CIRON Sud - OULCHES – PRISSAC
3 MIGNE – ROSNAY - CIRON Nord – NURET LE FERRON
4 ARDENTES –  JEU LES BOIS - SASSIERGES SAINT GERMAIN - SAINT AOUT
5 LUCAY LE MALE – FAVEROLLES
6 MEZIERES EN BRENNE (2ième partie de la commune) – SAINT MICHEL EN BRENNE - LINGE
7 Champagne et Villegongis